On voulait voir Trondheim …

 

15 Juillet

Il est revenu, le soleil ! Un timide rayon perce les rideaux de notre chambre ce matin. Il y a de l’espoir de rouler au sec. Puis au petit déjeuner, quelques gouttes sèment le doute parmi les vaillants cyclos 😦 On part sous un temps mi-figue mi-raisin, puis le beau temps et le ciel bleu vont enfin arriver et remonter notre moral. Cela commence par la traversée du fjord, puis 60 km plus loin, bateau encore pour traverser le Velfjorden. On attendra ensuite 2H30 à Vevelstad pour traverser un bras de mer qui nous emmène à Tjotta.

Arrivés de l’autre côté, à Tjotta, recherche d’un bivouac que nous trouvons près du port de plaisance. Tables, bancs, eau, tout ce qu’il faut. De plus, deux norvégiens bien sympa nous proposent l’accès au club House pour la douche, les toilettes, la vaisselle, même la machine à laver ! Thanks a lot !

IMG_20170715_213040965

Bords de mer magnifiques bordés par les montagnes. Sous ce soleil, ce fût une bien jolie randonnée bien moins longue que celle d’hier sous le déluge, mais reposante …

Il est minuit pile, les oiseaux piaillent (des mouettes surtout 😦 ), c’est encore grand jour, des enfants font du vélo dans le port, désopilant ce décalage !

P&P&D Saved from waters

14 Juillet

Nous nous souviendrons longtemps du 14 Juillet 2017 !!! Conditions dantesques ! Un départ sous un petit crachin qui va aller crescendo pour se terminer par une pluie très soutenue pendant toute l’après-midi 😦 Pas de bivouac possible et peu de camping sur notre route. On va accumuler les kilomètres pour enfin trouver vers 19H30, une chambre disponible chez une gentille dame, désolée de nous voir dans cet état, qui propose un gîte. Nous sommes complétement trempés. Quel réconfort de pouvoir se changer au sec, sécher les affaires et cuisiner dans une vraie cuisine ! Les vélos souffrent aussi, et un sérieux nettoyage et graissage sera nécessaire.

Nous avons roulé à quatre aujourd’hui, après avoir rencontré Quentin, un jeune cyclo parti de Poitiers, qui compte aussi rejoindre le Cap Nord. Nous allons peut-être partager quelques étapes avec lui. Il compte faire le retour par la Suède et rentrer en France début Octobre.

20170714_171701.jpg

Malgré ce temps plus qu’humide, l’environnement traversé était magnifique. Nous avons longé le Sorfjorden pendant de nombreux kilomètres. Depuis les falaises à pic qui plongent dans la mer, jaillissent des dizaines de cascades, certaines vraiment énormes, gonflées certainement par cette afflux d’eau de pluie. Il y en a de partout, tombant parfois sur la route ! Vu les conditions, j’ai parfois l’impression que nous faisons partie de ce paysage. Nous avons malheureusement pris très peu de photos, car sortir les appareils dans ces conditions est trop contraignant. Quelle journée, mais que de souvenirs nous garderons !

La prochaine étape va commencer par un passage en bac pour traverser le fjord et rejoindre Vennesund. Cap au Nord, encore et toujours …

P&P&D See you soon

13 Juillet

Aujourd’hui, cela a légèrement changé, car il a plu plus que d’habitude 🙂 Toute la journée, pas vu le soleil, 9/10 degrés Max. Et oui, on est en Europe du Nord, pas à Marrakech 🙂 On le savait avant de partir, donc on est content, il pleut, vive la pluie 😦 Bon, il y a quand même tout le matos qui est trempé, tout prend l’humidité, même les sacs de couchage commencent à baver, il y avait même de l’humidité sur cette tablette qui sert à ce blog, rangée dans sa housse ! Philippe est euphorique tant il aime cette flotte glacée venue du ciel 🙂 !! Didier est concentré du matin au soir sur le menu du jour, il n’a pas vu qu’il pleuvait, trop fort ce Didier !! Moi, je ne dis rien (ou bien n’importe quoi 🙂 ), je me tiens à carreau, je roule loin devant, faut pas les énerver !

Nous avons quand même tirer nos 110 km, avec un passage magnifique à coté du lac Snasavatnet sur 60 km ! Même avec ce temps, les couleurs et contrastes étaient fabuleux. Avons aperçu une biche au côté d’une grue cendrée .. Ce soir, vu le temps, je me répète 😦 , direction camping, car bivouac improbable. Nous trouvons une cabane (hytter) pas très chère où l’on va pouvoir dormir au sec et sécher nos affaires …

Chips, semoule, courgette, poulet, yaourt, fromage, fruit, café et dodo 🙂

3640 km au compteur !

P&P&D Enjoy, enjoy …

12 Juillet

Et on a vu Trondheim, départ ancestral de la Pilgrim’s Way. Au pied de la cathédrale de Nidaros, un monument symbolise le point de départ vers Compostelle, un pèlerinage de 4000 km au bas mot, que nous aurons réalisé à vélo si on compte notre balade ibérique de l’année dernière. Surprise, pour entrer dans l’édifice, il faut payer le denier du culte, bon ben, on reviendra quand on sera plus riche 😦 C’est un point de passage important pour nous car il marque l’entrée dans une nouvelle région. Nous allons suivre la route de l’Ouest, sur le tracé de l’Euro vélo 3.

La Norvège est le pays où il y a le plus de voitures électriques par habitant. Nous ne comptons plus le nombre de Leaf, Zoé, C0, Ion, I3, I8, et de … Tesla !! Le gouvernement pratique une politique d’incitation importante. Pas de TVA à l’achat, péages gratuits, place de parking avec chargeur gratuits, … Le souhait est de ne plus vendre de voiture à essence dès 2025. C’est étonnant car la Norvège est producteur de pétrole, on parle de pétromonarchie, mais gère cette ressource de manière très raisonnée. Une grosse partie de l’électricité est produite par les barrages hydrauliques.

Sinon, l’étape, humide, mouillée, détrempée !! Lever sous la pluie qui nous accompagne toute la journée. Traversée de Trondheim difficile, et beaucoup de dénivelé. Donc pas très sympa, mais contents d’avoir franchi ce cap. Camping à Levanger, au fond du Trondheimsfjorden .

IMG_20170713_120833074

P&P&D THE Cyclists

Publicités

L(es) Alpe d’Huez de Norvège

11 Juillet

20170711_172448

C’est beau de dormir en bord de mer, le clapotis des vagues, le bruit des galets … et des mouettes ! Pétard, les chieuses ! Le matin, s’il existe encore, car il n’y a plus de nuit ou presque, vers 5H, grand concert, réveil garanti pour tout le monde ! Mais pas de coucou 🙂 Depuis quelques jours, la nuit a pratiquement disparu. Il fait sombre de 1H à 4H puis grand jour !

Journée en deux temps. Très couvert le matin, puis pluvieux, nous nous réfugions dans un resto grill pour manger vers 13H. Puis, d’un coup, lorsque nous repartons, apparition du soleil et belle après-midi. Cette météo est franchement surprenante. Faire des prévisions ici relève du loto. D’ailleurs, les sites météo du coin sont souvent contradictoires et n’annoncent pas à plus de trois jours.

Nous quittons le Halsafjorden pour attraper le Skalvikfjorden, puis suivre le Vingefjorden, sautons la montagne pour le Orkdalsfjorden, et oui, faut suivre … Nous passerons Trondheim demain, et les grands fjords seront derrière notre pédalée polaire.

Ce soir, encore un bivouac de bord de mer, dans un petit parc où l’on s’est payé le luxe d’un barbecue !! 🙂 Vous reconnaissez le cuistot, et le gars qui attend sa part ! 🙂

DSC_0582

P&P&D See you soon

10 Juillet

La Norvège est un pays incroyable ! Chaque jour a son lot de découvertes et d’étonnements. Aujourd’hui, sur 140 km, nous avons traversé 3 longs tunnels (autorisés cette fois, mais pas génial à vélo), deux ponts monumentaux, et pris deux ferrys. La superbe météo du jour, ciel bleu, vent d’Ouest favorable, nous a permis de découvrir des panoramas hors norme ! Il y a ici, tellement de fjords, d’iles, de rivières, de torrents et cascades, que l’on est complétement perdu dans cette profusion de paysages … Je crois que nous somme trois à vouloir y revenir pour de vraies vacances familiales. Ce pays est fascinant. Le seul souci hors mis la météo capricieuse, c’est le coût de la vie ! Il faut multiplier les prix français par deux ou trois (8 euros la bière) !!

Nous avons fait une rencontre étonnante sur le ferry. Thomas, un adepte de l’ultra raid en vélo, a entrepris de rejoindre Oslo au Cap Nord, en autonomie, et en … six ou sept jours !!! 2600 km, 400 km de moyenne par jour ! Parti Samedi, il est dans le timing, good luck ! Quand je dis que l’on est des petits joueurs, la preuve.

Ce soir, bivouac de rêve, face à mer et montagnes, s’il n’y avait pas ces pu…. de mouches et moustiques de m… (c’est Philippe qui parle aussi mal, je répète 🙂 )

Bye, P&P&D

9 Juillet

Repos, c’est le mot du jour ! Grosse matinée farniente, puis traversée du Norddalsfjorden avec le bac. Nous comptons trouver un bateau à touristes, pour visiter le Geirangerfjorden. Mais on nous a mal renseigné, l’excursion n’existe plus depuis ce port de Valldal. Apparemment, une guerre économique entre les Tour Operateurs et les ferrys. Tant pis, c’est raté, il faudrait retourner à Geiranger, mais à vélo, et vu le dénivelé, on se passera de croisière. Il y aura d’autres coins sympas à visiter … Du coup, on avance un peu pour aller camper à Stordal, sur le Starfjorden. Vue exceptionnelle …

Journée récup bienvenue.

P&P&D Touristes ce jour

8 Juillet

Oups, quelle journée !! Il pleut averse ce matin 😦 Il faut positiver, se préparer psychologiquement au lever, pliage, petit déjeuner … Bon, ce pourrait être pire 🙂 On est en vacances, dans la nature, à la montagne, la mer … D’autres sont devant télé matin avec un café chaud, des croissants, pas nous, youpi !! Je vais bien, tout va bien… Le refrain tourne dans la tête, allez, action ! Plier la tente sous la pluie en évitant au maximum de mouiller tout le bazar est un exercice de style qui s’apprend et s’optimise à chaque séance 🙂 Et c’est reparti après un copieux petit déjeuner (à l’abri), et ça monte, encore … Nous traversons le parc naturel de Heimen Nasjonakpark , de toute beauté, et redescente sur le Geirangerfjorden. Malheureusement, la pluie et les nuages bas, ne laissent entrevoir que la partie basse des falaises. Mais déjà, ça décoiffe !! Puis , après le casse croute de midi, on attaque une nouvelle rampe, genre Alpe d’Huez … On commence à être pas mauvais en côte !!

Ce soir, on dort dans une auberge de jeunesse, demain repos et visite du Fjord en bateau, si c’est possible d’où nous sommes.

De nouvelles photos dans la galerie

P&P&D, maillots à pois !

De fjord en fjord

7 Juillet

Bon, pas besoin d’un dessin, il nous reste 500m de dénivelé à franchir dans des pentes abominables jusqu’ au col. Au réveil, ça calme les plus vigoureux pédaleux. Mais, ça passe. On se retrouve sur un plateau où l’on croise des fondeurs !! (ski de fond). On est en Juillet, à seulement 1400m, et une flopée de skieurs parcourent encore les pistes. Pas étonnant qu’il est de grands champions Norvégiens ! On en voit aussi beaucoup sur les pistes cyclables avec des skis à roulettes !! Redescente dans la vallée à la vitesse du son. On gagne 10°, et c’est reparti pour une nouvelle vallée jusqu’au fjord des fjords, le Geirangerfjorden, pas le plus grand, mais le plus beau, paraît ’il. La pluie nous stoppe à 18H30, on y arrivera demain. On a trouvé un abri, on en profite, ce sera parfait pour cuire les nouilles ! Bizarrement, on en mange beaucoup, double ration à chaque fois, avec saucisses ou bœuf. Soupe à chaque repas. Il nous soigne le Didier !! En général, le midi, salade, jambon ou pâté, fromage, yaourts, fruits, faut nourrir les cyclos !

La pluie est annoncée pour tout le week-end, on est en Norvège, faut faire avec …

20170705_163419

THE Cyclists

6 Juillet

IMG_20170706_240000314

A minuit, vue sur le fjord depuis le campement !

 

Le Sognefjorden est le fjord le plus grand d’Europe. Il entre sur 204 km à l’intérieur des terres. Nous le remontons jusqu’à Skjolden, qui matérialise son point le plus éloigné. Commence alors une nouvelle ascension pour passer dans la vallée suivante. On est au niveau de la mer, et le col à 1440m ! 😦 Nous en faisons une partie sur des pentes très rudes, 13% avec nos vélos High Tech Ultra Light 🙂 , ça déchire … Arrêt bivouac vers 900 m. Deux heures pour faire ces 12 kilomètres ! Nous sommes dans un alpage au milieu des moutons, à côté du torrent, vue imprenable, emplacement gratos !

Là quand même, On se pose des questions existentielles. Pourquoi tant d’efforts sur un vélo, alors que plein de touristes dans le canapé de leur camping car, regardent étonnés, ces trois forçats se battre avec leur engin, chargés comme des mules? Ben, on ne sait pas trop, mais ce type de voyage dégage tellement de satisfaction, de sensations… La beauté des paysages ne s’apprécie que mieux lorsqu’elle est atteinte au prix de l’effort ! Ce petit goût d’aventure est un luxe devenu trop rare dans nos vies formatées ! Et puis, nous prônons le déplacement mode doux, alors en selle, roule, roule encore, roule toujours !! Beaucoup nous encouragent, c’est précieux. Demain, passage du col et traversée d’un plateau qui s’annonce grandiose !

PPD The best team !

5 Juillet

IMG_20170705_091217776

Super nuit prés de ce lac sauvage, pas un bruit, même pas un coucou !? Nous repartons sur ce qui semble avoir été une voie de chemin de fer et qui contourne ce lac. Et puis rebelote, tunnel 😦 , interdit, contournement, ascension … Depuis ce premier fjord que nous avons traversé hier, nous comptons rejoindre le Sognefjorden, une centaine de km plus au Nord. Quelle étape ! Du lourd en distance et dénivelé, mais quel spectacle !! La montagne crache de partout des myriades de cascades d’une beauté à couper le souffle ! Au début, on s’arrête à chaque, puis on passe en regardant, puis on ne sait plus où donner du regard. Entre les névés, les lacs, les cascades, puis la vue plongeante sur le fjord … Tout cela sous un soleil bleu Azur, parsemé de quelques cumulus, le TOP !!! Comment ne pas être dithyrambique devant de tels paysages !! Nous allons en rêver un bon moment !!

On reprend un bac (gratuit pour les cyclistes 🙂 ) pour traverser ce majestueux fjord.

Ce soir, on est rincé, plantés dans un camping à Leikanger. Demain, nous remonterons un bras de ce fjord vers le Nord-Ouest. Etonnant de voir les ramifications de ces géants, qui entrent si loin dans les terres.

IMG_20170705_172203410

Au loin, le Sognefjorden nous attend …

 

Bye, bye

4 Juillet

Les tunnels sont de gros obstacles sur notre route. Très souvent interdits aux vélos, il faut prendre les contournements qui passent par la montagne. Plus de kilomètres et beaucoup de dénivelé. Ce fût le cas ce matin où dès le départ, on se tape l’ascension d’un col. Sept kilomètres entre 8 et 10% pour passer de 400 à 1100 mètres, et redescendre de l’autre côté du tunnel ! Mais le paysage était si beau, que c’est passé tout seul, enfin presque…

Ce sera ensuite une longue descente vers le premier grand fjord, Hardangerfjorden. La route est parsemée de cascades en furies. On longera la rive gauche sur 50 kilomètres pour prendre le bac à Utne vers Kvanndal. Passage à la boulangerie, et on se fait un petit 4 heures à bord.

IMG_20170705_183523322

Bivouac ce soir au bord d’un lac. Belle journée et température plus clémente, on s’est encore régalé de somptueux décors !

P&P&D, chez les Vikings!

La Norvège, on y est !

3 Juillet

Que dire de plus que ces photos ? Que l’on a jamais vu autant de lacs d’altitude, tous plus beaux et resplendissants les uns que les autres ? Que la subtilité du jeu de cette météo qui nous gratifie d’un superbe soleil, suivi dans l’heure d’une ondée froide et ventée, et d’une température trés vivifiante, entre 7 et 12° aujourd’hui !? Mais c’est tout ce savoureux mélange qui donne cette beauté et magie à ce pays, dans de subtiles variations de couleurs, de lumières, et d’émotions, pour nous cyclo-randonneurs … Mais que la nature est belle, à nous tous de préserver cet écrin de vie, si fragile, si beau, tellement indispensable !

Nous avons traversé une partie de la région Télémark, berceau du ski. Dure étape encore avec du relief conséquent, mais que du bonheur. A vos vélos, direction la Norvège, c’est trop beau, comme disent les enfants 🙂 Dépaysement garanti …

Une nouvelle galerie est ouverte, photos Norvège !!

P&P&D, See you soon

2 Juillet

122 km, 7h30 de vélo, 1220m de dénivelé, ça pique !!

Et oui, on rentre dans le vif du sujet. La Norvège est un pays montagneux, on y a gouté aujourd’hui. Mais ce fût une journée carte postale. Les lacs, les forêts, les cascades, les falaises vertigineuses se succèdent au rythme de notre pédalage. C‘est absolument grandiose, sauvage … et beau tout simplement. Nous avons roulé parfois sur des pistes en terre en bon état. Mais le temps change plus vite qu’il ne faut pour le dire. La fin d’étape est ponctuée d’averses, de vents forts de face, et ce soir nous bivouaquons avec un petit 9° et un crachin bien froid 😦 Ce matin, nous déjeunions au bord du lac en T-shirt !

P&P&D, Cyclists avanturiers

1er Juillet

Nous sommes bien arrivés hier soir à Kristiansand vers 20H. Grosse surprise, il fait 24 degrés, soit 10 de plus qu’au Danemark ! Très bizarre cette différence. Dérèglement climatique ? Bon, je remue un peu le couteau… On faisait quelque peu SDF sur ce bateau avec nos vélos, les 3 seuls à bord au milieu d’une nuée de camping-cars et de touristes. En plus, en tenue de cyclistes pas très reluisants . . .

Fraichement débarqués, direction le premier snack pour se restaurer. Installés à une terrasse, nous cogitons sur la direction à prendre et trouver un campement. Arrivent deux indiens, qui entament la conversation et nous questionnent sur notre voyage et nos vélos qui les ont intéressés. Ceux sont eux aussi des cyclos-randonneurs qui parcourent la Norvège. Puis ils nous indiquent une plage où l’on peut bivouaquer tranquillement à 10 mn d’où nous sommes. Ils nous proposent d’attendre que nous ayons fini de manger pour nous accompagner ! Sympa les gars ! Une heure plus tard vers 23H, on plante la tente sur une jolie plage en herbe, superbe, inespéré ! Ils nous montrent leurs vélos qu’ils ont fabriqués eux-mêmes! Ils sont magnifiques et en titane, chapeau. Merci Arun et Adhith, have a nice trip !! Le genre de rencontre atypique que procure ce genre de voyage.

DSC_0329

Ce matin, direction plein Nord par la vallée. Après une cinquantaine de kilomètres, on débouche sur un lac de toute beauté. Nous le longeons toute l’après midi. C’est magnifique, sous le ciel bleu, le soleil … Bivouac au bord du lac à mille lieues de la civilisation, magique !

Première journée en Norvège, que c’est beau !!!

P&P&D, The best team

Eurovélo 3, Danemark

Vendredi 30 Juin

Plus jamais. On s’est arrêté hier soir dans le camping d’Aalborg. Un camping de ville, car vu la météo, on n’avait guère d’autres choix. C’est la grosse arnaque, 20 euros par tête, et douche payante !!

Il nous reste 75 km jusqu’à Hirtshals, quasiment en ligne droite. Encore un fort vent de Nord Est, dans le pif, on est plié sur les vélos d’un bout à l’autre ! Et en plus, Philippe crève deux fois, les boules ! Il le fait exprès je pense 🙂

Le Danemark fût vite traversé. C’est joli, sans effervescence. Le Midland et la province du Jutland, sont agréables et sauvages. Les routes sont en superbe état, de même que les pistes cyclables. Mieux que l’Allemagne, et que chez nous !

Mais le plus fort, c’est que sans concertation aucune, nous nous arrêtons casser une croûte à Hjorring , vers 13H. J’en profite pour appeler Didier qui doit être dans le train pour nous rejoindre. Et quelle surprise, il arrive à la gare de Hjorring où il doit changer de train. On est à 10 mn de la gare !!?  Du coup, on se retrouve quelques minutes plus tard, et terminerons cette étape ensemble, par la route bien sûr. Trop fort, je vous dis, trois semaines de vélo sans planification, et on tombe pile poil ! On avait fait pareil à New York, et à Santiago où nous sommes arrivés exactement en même temps qu’Olga qui arrivait en avion !!

2280 km depuis Belmont. Fin du premier round. La Norvège nous attend pour le plus beau certainement de ce bicycle trip. Nous sommes à bord du ferry, tout va bien, vive le vélo !!

IMG_20170630_201806182_HDR

A bientôt pour les prochaines news.

P&P&D, THE Team

Jeudi 29 juin

Nuit diluvienne, cela n’a pas arrêté, avec un vent d’Est impressionnant (du moins dans la tente). On finit par plier vers 10h dans une pseudo accalmie. Départ en tenue de pluie complète, Il tombe des cordes et le vent toujours aussi fort. Ce sera la plus petite moyenne depuis le début, on se traine, fichu vent ! Nous sommes arrivés à Aalborg, avant dernière étape au Danemark. Il nous restera une petite étape demain pour rejoindre Hirtshals et retrouver Didier. C’est la fête des vacances scolaires ici. Nous traversons un immense défilé d’ados en tenue rouge ou bleue, il y en a des milliers !!

Nos préoccupations quotidiennes sont diverses. Avancer bien sûr, du moins sur cette première partie pour faire l’heure au ferry. Faire les courses quotidiennes, trouver de l’eau, se partager la charge, profiter de la moindre occasion pour recharger les accus usb, alimenter le blog, et le soir, un coin où planter la tente. Les journées passent à grande vitesse, trop vite. On prend néanmoins le temps de stopper pour la photo, le paysage, une curiosité … On reprend du temps au temps … On essaie du moins.

Demain soir, le grande traversée 🙂

P&P, Asulistes (l’Asul jamais ne recule 🙂 )

Mercredi 28 Juin


Comment continuer ce voyage sans évoquer notre immense émotion en apprenant la disparition d’Apolline ? Comme nous, passionnée de vol, de nature et de voyages, cette étoile s’est envolée … La passion est parfois destructrice, quelle tristesse … Vives pensées à Jonathan, aux proches …


20170626_173957

Le bruit du coucou, l’oiseau qui coucoule !! Incroyable ! Ce matin 5h29, ce riverain s’éveille et s’égaie joyeusement dans l’arbre au dessus de notre campement. Un truc de fou, il dégage une puissance sonore impressionnante. La force, le fréquence ? Je comprends maintenant pourquoi l’on entend ces oiseaux de si loin dans nos campagnes.  Un hurlement ou deux pour le faire décamper, pas facile au réveil, et le voilà parti … Rendormissement Jean Pierre 🙂

Justement, question bestiaire, on est gâté. Rapaces, oies, faisans, lièvres, lapins, chevreuils, un renard ce matin, on voit beaucoup d’animaux (grâce au vélo 🙂 ) Même un pèlerin avec sa coquille en route pour Santiago. Il te reste un peu plus de 3000 bornes, courage 🙂 !

Et on retrouve enfin notre EV3, on ne la lâchera plus jusqu’à Hirtshals, terminus de notre remontée du Danemark. Les paysages sont plus jolis dans ce Midland, le profil plus accidenté. Le vent d’Est cette fois, nous a fait souffrir sur le dernier tiers de cette étape. On jette l’ancre à Vammen, dans un camping au bord d’un lac splendide. Nous profitons d’une salle hors sac pour diner, un magnifique chalet en bois avec vue sur le lac, et musiques et chants des habitués qui se réunissent là chaque soir. Accueil hyper sympa et pas cher. On reviendra ! 🙂

P&P, are tired 🙂

Mardi 27 Juin

Notre premier fjord ! L’Aabenraa Fjord, avec son port. On commence à ressentir cette ambiance maritime qui va nous accompagner de plus en plus souvent. Puis cap au 360, plein Nord par la nationale 170 et sa piste cyclable. Nous la suivons sur une centaine de km, puis continuons sur de petites routes pittoresques à la recherche de l’EV3 que l’on a perdue. Le sud du Danemark ressemble à s’y méprendre aux pays normand ou picard. Pas mal de maisons aux toits de chaume, des cultures céréalières, des bois, et une route vallonnée. On avait oublié les côtes depuis un moment 😦 De nouveau, on peste contre le poids du vélo (surtout après les courses !) Journée agréable sans trop de vent, un peu d’Ouest, sans plus. Les routes et pistes sont dans un état remarquable, un vrai billard.

Le soir, nous retrouvons un excellent bivouac sur un stade municipal, avec abris, table et même un jeu de pétanque !

P&P, THE Cyclists

Lundi 26 Juin

DSC_0250

Excellente nuit dans notre maison de hobbit ! Pas très envie de se lever ce matin, le vent est déjà fort, on est trop bien dans ce tonneau ! 🙂 Mais on n’est pas là pour rigoler, wake up and go to the North ! Pas de tente à plier, c’est déjà ça. On embraye vers 8h30 et prenons la mesure du vent. Ça va être compliqué l’histoire ! Puis finalement, nous aurons beaucoup de portions abritées, soit en forêts, soit par des haies de taillis épais qui bordent ces pistes cyclables. Je ne sais pas si elles sont là comme protections ou autre, mais on apprécie grandement. Donc travers gauche voire, un peu face, toute la journée, ponctuées par quelques petites averses aussi soudaines qu’imprévisibles. Rafales à plus de 50 km/h !

Mais on y est, au Danemark !! Passage de la frontière à Krusa vers 17H (et oui, il y en a une !?) avec 1883 km au compteur depuis Belmont. Encore 380 bornes, et nous serons prêts à rejoindre la Norvège en ferry, et après avoir retrouvé Didier pour la deuxième partie du road movie ! Didier, on t’attend avec impatience, on a faim, rien becqueté depuis longtemps … 🙂 Philippe devient menaçant ! 🙂 Va me bouffer un mollet !!

Un peu plus de 1100 km pour traverser l’Allemagne avec certes des zig et des zag … Le réseau routier, hyper fréquenté dans les zones très denses, reste malgré tout très bien pensé pour le vélo. Toutes les routes sont équipées d’une piste cyclable séparée de la route, et en bon état. C’est souvent les portions bordées d’arbres qui sont un peu/beaucoup délabrées à cause des racines qui soulèvent le goudron et forment de la tôle ondulée. Dur pour les montures et nos postérieurs 😦 En ville, les pistes sont aménagées sur les trottoirs, donc moins efficaces et éprouvantes à chaque changement. Tous les carrefours sont équipés d’un passage vélo. Rien de tout cela chez nous.

Après l’expérience des States, où nous suscitions la curiosité et l’hospitalité des gens, quasiment à chacun de nos arrêts, nous sommes ici restés sur notre faim. L’accueil a parfois été froid, voire désagréable (camping de Brême). Heureusement, il y a toujours des rencontres imprévues, amusantes et chaleureuses.

Ce soir, bivouac de luxe sur un stade, où une gentille dame nous a emmenés chez elle faire le plein des bidons et bouteilles, nous a même proposée des boissons. Tiens donc, on a changé de pays ?

Merci à tous pour les commentaires, c’est notre motivation quotidienne. On ne répond pas, faute de temps, mais on adore !!!!!

Il est 23H, il fait encore jour ????? 😉

A bientôt

P&P , Northern Travelers !!

Eurovélo 3, la Pilgrims route

Dimanche 25 Juin

DSC_0225

Séchage de tente, sous une légère brise nordique …

 

Ce matin, rebelote, réveillés à 6H par le bruit assourdissant de la pluie qui cette fois nous interdit de mettre le nez dehors. Vin dieu comme y drache !! 🙂 Pourvu que la tente ne prenne pas l’eau, c’est un déluge ! Puis d’un coup vers 7H, quelqu’un ferme le robinet, ça s’arrête net! Plus une goutte, bizarre cette météo ?! Mais le  voisinage est complétement détrempé. On patauge pour plier. Le vent d’Ouest se lève et éclaircie le ciel, mais quel vent !!

Nous embarquons sur le bac pour la traversée de l’estuaire de l’Elbe, puis cap au Nord,  comme dab. Ce sera une petite étape, 80 bornes. Tant pis pour le Danemark, ce sera pour demain. C’est Dimanche et on a envie de souffler un peu, c’est déjà le 16éme jour consécutif de vélo. Vu le vent, le bivouac ne nous inspire pas du tout, ce sera camping et grand luxe, un petit cabanon très joli. A la dame qui nous reçoit, on lui demande si ce vent est habituel ? Ah mais aujourd’hui ça va, c’est souvent pire que ça 😦 😦 Effectivement, demain est annoncé un vent d’Ouest de …75 km/h ! On va rouler sur les sacoches … On comprend cette profusion d’éoliennes dans le coin.

Sinon, les coureurs vont très bien. Même pas mal, les genoux, les jambes, les fesses et la tête, tout va bien. Mais cela va se corser avec ce foutu vent. Fort heureusement, nous ne l’avons pas souvent de face. Toujours travers gauche ou 3/4 arrière.

Allez, dodo dans la cabane, les vélos sont attaché dehors au cas où ils s’envoleraient 🙂

DSC_0220

Et hop, dans le tonneau les cyclos !

 

See you soon

Samedi 24 Juin

Pas d’oiseaux ce matin pour nous réveiller, mais la pluie tambourinant sur la toile. Qu’est ce qu’on est bien au chaud dans le duvet à écouter la pluie :). Il faut juste ne pas penser à la journée qui va suivre … Du coup on temporise en attendant l’éclaircie qui ne viendra pas. On plie donc sous la flotte et départ plein Nord vers midi, vers l’estuaire de l’Elbe. Nous ne souhaitons pas passer par Hambourg. Marre de cheminer à vélo dans les grandes villes. On veut du calme ! Il y a un passage en bac à Altendorf. Ce sera une étape bien mouillée, et avec 20 degrés de moins qu’avant-hier !!! 18 au plus chaud de la journée ! Nous sommes atterris dans un camping avant le passage, et avec un détour de 10 km à cause d’un pont fermé (:

Nous devrions être au Danemark demain soir si ça roule.

DSC_0215.JPG

Une allure, un style, un cyclo … 🙂

 

Vive le vélo, et les voyageurs à vélo 🙂

1700 km au compteur !

Bye Guys

Vendredi 23 Juin

DSC_0191

Bremen

 

Un fort vent d’Ouest secoue les tentes ce matin. 50 Km/h annoncé ! Comme nous serons sur un cap Nord Est, ce sera du 3/4 arrière. On avance plutôt bien. Les éoliennes sont de plus en plus présentes et gigantesques. L’Allemagne qui a amorcé sa transition énergétique, compte le parc éolien le plus important d’Europe. De même, de très nombreuses toitures, dont les exploitations agricoles, sont équipées de photovoltaïque. Mais l’on sait aussi qu’une bonne part de l’énergie électrique provient du charbon. Nous avons vu nombre de péniches, gavées à ras bord du minerai noir pour ravitailler les centrales 😦

Nous débarquons au camping de Bremen (Brême), après 120 bornes et la traversée de la ville, qui a l’air plutôt jolie. A l’accueil, on nous informe que le camping (pourtant très grand) est plein. J’aime l’humour allemand ! On insiste, c’est juste pour deux cyclos fatigués avec deux très petites tentes !? Doit bien resté un petit coin ? Nein ! Et peut-on prendre simplement une douche moyennant paiement ? Nein .. L’humour allemand je vous dis, allez, on se casse. Mais où ? Bivouac en ville, pas possible. On situe un autre camping plus au Nord, 20 km ! C’est reparti ! Nous arrivons assez tard dans ce camping mi camp, mi sauvage, comme on les aime. Et cette fois l’accueil est chaleureux et en français, pour un prix dérisoire !! Pas de regret pour cette rallonge, mais 142 km au total …

Ce soir, il pleut, demain sera un autre jour …

P&P, official travelers

Jeudi 22 Juin

20170622_154557

Baraque à frites, fraises … 🙂 On traverse une région grosse productrice de fruits rouges …

 

L’EV3, dite route des pèlerins ou la Pilgrims Route, relie Trondheim en Norvège, à Santiago de Compostella en Espagne. C’est une des nombreuses routes qui, de toute l’Europe convergent vers Compostelle. En fait, on ne l’a pas trouvée, car abusés par une carte des EV, nous sommes partis beaucoup trop à l’Est et remontés ensuite tardivement plein Nord. Du coup, gros kilométrage pour peu d’avancée vers le pôle..

C’était la fournaise aujourd’hui, avec 38° dés 11h, infernal. Heureusement, le vent était favorable. On s’est réfugié vers 13H dans un Mc Donald, pour prendre le frais !!! et quelques frites 🙂

Les orages sont arrivés en fin d’AM. A la recherche d’un bivouac, nous commençons à prospecter, mais un peu tard. La menace se précisant, nous avisons une ferme avec une grande pelouse en devanture. On rencontre le propriétaire, à qui nous faisons comprendre notre besoin de trouver rapidement un espace pour camper. C’est directement un non poli et cordial, mais un non négatif, merci, au revoir monsieur ! On continue, cela devient compliqué avec les vents tourbillonnants, on est scotché à la route. On n’avance plus, et on prend l’averse. Parvenant finalement à s’abriter, on la laisse passer. Et on repart, pour finalement trouver un coin de rêve au bord d’un canal (encore :)).Entre les cigognes, hérons, lièvres et chevreuils qui se régalent du produit de l’orage, on monte enfin la tente, il est 21H …

L’équinoxe d’été étant passé, les jours vont progressivement diminuer. Mais vu notre course nordique, ils continueront de s’allonger pour nous 🙂

Eurovélo 15, on poursuit vers l’Ouest

Mercredi 21 Juin

IMG_20170621_210937421

Qui a dit que l’on mange mal en voyage à vélo 🙂 ?

 

Encore une grosse journée, chaude et fatigante à cause du trafic et du monde sur ces routes de la Rhur. On est constamment sur le qui-vive car il y a des voitures et camions de partout. Du coup, la fatigue se ressent ce soir où nous sommes arrivés à Munster, dans le (cher) camping municipal où il faut en plus acheter des jetons pour une douche chaude ! 😦 Jamais vu encore. Vivement la steppe norvégienne !

Les grosses berlines allemandes sont à ce pays, ce que sont les gros 4*4 en Amérique. Il y a pléthore de modèles, tous plus puissants les uns que les autres, et ça s’entend, ça ronfle ! Pauvre planète … Et certains conducteurs ne sont pas des modèles de courtoisie ! C’est d’ailleurs un mot qu’ils ne doivent pas connaître … On ne voit pas de voitures électriques, ou très peu.

Nous en avons fini avec l’EV 15, ce sera l’EV 3 qu’il nous faudra trouver demain, sur un cap Nord Est. Les routes devraient être plus calmes.

Est ce que les commentaires seraient en panne ? A vos claviers !!!

P&P,  Europeans Cyclists

IMG_20170621_184712511

La côte d’Azur ???

 

Mardi 20 Juin

Départ vers le centre-ville de Cologne pas très tôt après un bon petit déjeuner. C’est une ville d’ architecture moderne qui, comme beaucoup en Allemagne, a été totalement détruite à la fin du dernier conflit. Il subsiste la superbe cathédrale, qui a été partiellement évitée par les bombardiers alliés. C’est l’une des plus belles au monde, impressionnante…

On tourne un peu dans la ville, puis ce sera bière, saucisses, frites. Repartis sur la véloroute du Rhin, on la perd à cause de travaux, et se perdons nous même dans la banlieue de Düsseldorf. Mais quel bazar mes amis ! C’est hyper urbanisé avec beaucoup de voies rapides, et paradoxe, beaucoup de voies cyclables. Mais, il en a tellement, que l’on ne trouve jamais la bonne, sans carte et gps adapté. Tout à la boussole ! Le bassin de la Ruhr est la région la plus dense d’Allemagne. On a remarqué …

Bivouac ce soir à Mettmann, dans un parc de verdure.

Bye

Lundi 19 Juin

Qué calor !! 34 ° today ! Oui, l’anticyclone qui s’installe sur l’Europe nous a surchauffé aujourd’hui ! Il parait qu’il y en a pour la semaine. Plus on monte vers le pôle, plus on a chaud !? Bizarre, on s’est trompé de sens ? Y en a t’il qui doutent encore du réchauffement climatique ? Trump mis à part 😦 Ces grosses vagues de chaleur, de plus en plus fréquentes et précoces, sont pourtant des voyants rouges vifs qui devraient inciter tous les grands de ce monde à tirer le frein à main !!!

Du coup, obligés de se rejeter dans le Rhin ! 🙂 On va finir à la nage si ça continue. Etape tranquille, toujours sur l’EV 15, que des pistes cyclables. Depuis Cluny, nous avons cheminé quasiment que sur ces pistes. 1100 km, c’est remarquable, et c’est pas fini. Mis à part la traversée de quelques grandes villes, où, c’est franchement merdique pour le cycliste, le reste est parfaitement sécurisé. Le revêtement est parfois défoncé par endroit … Ah si, il y a quand même des gens avec des fils dans les oreilles, généralement scotchés sur un bidule (phone je crois), qui n’entendent pas nos frénétiques coups de sonnette et restent bêtement au milieu de la voie … Partout, je vous dis !

20170619_162842

Nous sommes arrivés à Köln (Cologne) … Visite demain matin, et petite étape l’AM, on verra bien ! Peut être AM dans l’eau 🙂

Plein de nouvelle photos dans la galerie …

P&P, Travelers Cyclists

Dimanche 18 Juin

20170618_112640

Nous nous sommes décidés pour l’option vallée du Rhin. Nous allons continuer à suivre le fleuve un peu vers l’Ouest qui bifurque ensuite vers le Nord. Bonne pioche, car cette portion entre Mainz et Koblenz est superbe. Le Rhin montre son  plus beau coté sauvage, avec le fameux passage de la Lorelei. C’est un mamelon rocheux qui  rétrécit et accélère le courant du fleuve. Son passage difficile a entrainé bien des naufrages, et alimente la légende germanique aux navigateurs disparus à cause de la Lorelei … Plein de châteaux et de vignes sur des éperons rocheux, vraiment magnifique.

C’est Dimanche, les gens ont sorti leur vélo … électrique. Y a du matos sur les pistes  cyclables !!! On comprend mieux pourquoi Bosch est le leader de la motorisation VAE. Il n’y a que ça !

Un bain dans le fleuve, pour le fun, et un peu de fraicheur, et nous voici à Koblenz (Coblence). Bivouac ce soir sur la rive, on regarde passer les bateaux (qui disait Jonasz 🙂

A bientôt

P&P, THE Cyclists 🙂