De fjord en fjord

7 Juillet

Bon, pas besoin d’un dessin, il nous reste 500m de dénivelé à franchir dans des pentes abominables jusqu’ au col. Au réveil, ça calme les plus vigoureux pédaleux. Mais, ça passe. On se retrouve sur un plateau où l’on croise des fondeurs !! (ski de fond). On est en Juillet, à seulement 1400m, et une flopée de skieurs parcourent encore les pistes. Pas étonnant qu’il est de grands champions Norvégiens ! On en voit aussi beaucoup sur les pistes cyclables avec des skis à roulettes !! Redescente dans la vallée à la vitesse du son. On gagne 10°, et c’est reparti pour une nouvelle vallée jusqu’au fjord des fjords, le Geirangerfjorden, pas le plus grand, mais le plus beau, paraît ’il. La pluie nous stoppe à 18H30, on y arrivera demain. On a trouvé un abri, on en profite, ce sera parfait pour cuire les nouilles ! Bizarrement, on en mange beaucoup, double ration à chaque fois, avec saucisses ou bœuf. Soupe à chaque repas. Il nous soigne le Didier !! En général, le midi, salade, jambon ou pâté, fromage, yaourts, fruits, faut nourrir les cyclos !

La pluie est annoncée pour tout le week-end, on est en Norvège, faut faire avec …

20170705_163419

THE Cyclists

6 Juillet

IMG_20170706_240000314

A minuit, vue sur le fjord depuis le campement !

 

Le Sognefjorden est le fjord le plus grand d’Europe. Il entre sur 204 km à l’intérieur des terres. Nous le remontons jusqu’à Skjolden, qui matérialise son point le plus éloigné. Commence alors une nouvelle ascension pour passer dans la vallée suivante. On est au niveau de la mer, et le col à 1440m ! 😦 Nous en faisons une partie sur des pentes très rudes, 13% avec nos vélos High Tech Ultra Light 🙂 , ça déchire … Arrêt bivouac vers 900 m. Deux heures pour faire ces 12 kilomètres ! Nous sommes dans un alpage au milieu des moutons, à côté du torrent, vue imprenable, emplacement gratos !

Là quand même, On se pose des questions existentielles. Pourquoi tant d’efforts sur un vélo, alors que plein de touristes dans le canapé de leur camping car, regardent étonnés, ces trois forçats se battre avec leur engin, chargés comme des mules? Ben, on ne sait pas trop, mais ce type de voyage dégage tellement de satisfaction, de sensations… La beauté des paysages ne s’apprécie que mieux lorsqu’elle est atteinte au prix de l’effort ! Ce petit goût d’aventure est un luxe devenu trop rare dans nos vies formatées ! Et puis, nous prônons le déplacement mode doux, alors en selle, roule, roule encore, roule toujours !! Beaucoup nous encouragent, c’est précieux. Demain, passage du col et traversée d’un plateau qui s’annonce grandiose !

PPD The best team !

5 Juillet

IMG_20170705_091217776

Super nuit prés de ce lac sauvage, pas un bruit, même pas un coucou !? Nous repartons sur ce qui semble avoir été une voie de chemin de fer et qui contourne ce lac. Et puis rebelote, tunnel 😦 , interdit, contournement, ascension … Depuis ce premier fjord que nous avons traversé hier, nous comptons rejoindre le Sognefjorden, une centaine de km plus au Nord. Quelle étape ! Du lourd en distance et dénivelé, mais quel spectacle !! La montagne crache de partout des myriades de cascades d’une beauté à couper le souffle ! Au début, on s’arrête à chaque, puis on passe en regardant, puis on ne sait plus où donner du regard. Entre les névés, les lacs, les cascades, puis la vue plongeante sur le fjord … Tout cela sous un soleil bleu Azur, parsemé de quelques cumulus, le TOP !!! Comment ne pas être dithyrambique devant de tels paysages !! Nous allons en rêver un bon moment !!

On reprend un bac (gratuit pour les cyclistes 🙂 ) pour traverser ce majestueux fjord.

Ce soir, on est rincé, plantés dans un camping à Leikanger. Demain, nous remonterons un bras de ce fjord vers le Nord-Ouest. Etonnant de voir les ramifications de ces géants, qui entrent si loin dans les terres.

IMG_20170705_172203410

Au loin, le Sognefjorden nous attend …

 

Bye, bye

4 Juillet

Les tunnels sont de gros obstacles sur notre route. Très souvent interdits aux vélos, il faut prendre les contournements qui passent par la montagne. Plus de kilomètres et beaucoup de dénivelé. Ce fût le cas ce matin où dès le départ, on se tape l’ascension d’un col. Sept kilomètres entre 8 et 10% pour passer de 400 à 1100 mètres, et redescendre de l’autre côté du tunnel ! Mais le paysage était si beau, que c’est passé tout seul, enfin presque…

Ce sera ensuite une longue descente vers le premier grand fjord, Hardangerfjorden. La route est parsemée de cascades en furies. On longera la rive gauche sur 50 kilomètres pour prendre le bac à Utne vers Kvanndal. Passage à la boulangerie, et on se fait un petit 4 heures à bord.

IMG_20170705_183523322

Bivouac ce soir au bord d’un lac. Belle journée et température plus clémente, on s’est encore régalé de somptueux décors !

P&P&D, chez les Vikings!

Publicités

10 réflexions au sujet de « De fjord en fjord »

  1. LE PROGRES – ARTICLE DU 8 JUILLET
    De notre envoyé spécial à Sognefjorden. Des nouvelles nous parviennent ce matin.
    Compte tenu de la distance,de la friture sur la ligne et des problèmes de traduction, voila ce qu’on peut dire de la progression des trois globe-pédaleurs.
    Ils auraient passé le Bac avec succès ( épreuves scandinaves s’entend ).En Norvège le diplôme est gratuit.
    Plus surprenant, ils auraient trouvé des obstacles inattendus sur la routes, des tunnels posés en travers, aménagements innovants pour réguler le trafic et dont il est difficile de se faire une idée depuis la France.
    Une épreuve de montagne leur a été imposée et c’est vélo sur le dos qu’ils sont parvenus au col situé au Nord d’Hardangerfjorden.
    Enfin,il semblerait que le trio soit gêné et très démuni par le bruit incessant des nombreuses cascades qui jonchent le parcours.

  2. salut les copains
    à vous lire tous les jours devant l’ordi , c’est un bavoir qu’il va me falloir !
    un voyage plus beau en vrai que sur le papier
    ça, c’était la lapalissade du jour
    ici, la routine, Bernard R. fait le tour des Bauges en para
    pour moi, vol rando sous la Grande Sure, dans un alpage ****
    on est avec vous par la pensée
    bisavou

  3. Alors Pascal, c’est le fait d’écrire des noms de ville à la Tolkien que tu nous sors « dithyrambique »
    Fais attention aux béotiens que nous sommes ! blaguounette à part on vous envierai presque, j’ai bien dit presque, ici 32 voire 35° et on vole même pas. Toujours de beaux paysages et de bons récits, grâce à vous on voyage avant les vacances. Heureusement que vous êtes 3, vous faites moins de rencontres qu’aux States. Bonne continuation aux P&P&D. HEI !

  4. chers belins
    rien qu’a y regarder sur l’écran, j’en suis mouillé de chaud – vingt diou les kms !
    vous lâchez pas la traille ! c’est vrai que l’Asul jamais ne recule !
    à force d’abonder, vous allez bien finir par arriver au poteau
    même si ça va vous faire regret, ça durera pas aussi longtemps que le marché de Villefranche
    profitez !
    je vous fais p’ter la miaille
    Le Glaude

  5. ALLO LES POTOS

    JE VOUS AI DEDIE MON DERNIER CROSS QUI DATE D’AUJOURD’HUI
    PARTI DE ST SORLIN POUR GLANDIEU…
    FINALEMENT POSE A VILLEBOIS …
    6 KMS DIVISES PAR 4 CA FAIT PAS BEAUCOUP CHACUN
    MAIS C’EST L’INTENTION QUI COMPTE

    BISAVOU

  6. Hello à vous ,
    Magnifiques paysages que vous devez avoir à en voir les quelques photos,
    ici la routine sous la chaleur pesante, et encore quelques biplaces en para au Sapenay …

    Bonne continuation
    Jacky

  7. Que de souffrance mais quel plaisir des yeux On se sent tout petit avec nos sorties de 80 kms dans le beaujolais bonne route bien amicalement christian

  8. oh comme ça souffre !
    obligé de pédaler quand ça passe devant un lac à baignade
    obligé de pédaler quand ça passe devant un paysage de cinéma
    obligé de pédaler quand ça passe devant une terrasse de bistrot ombragée
    obligé de pédaler quand ça passe devant un bon resto où que ça sent bon
    obligé de pédaler quand ça passe devant une norvégienne souriante
    oh comme ça souffre !

  9. Lundi matin 7h. Je regarde vos dernières photos avant de recommencer la semaine de travail… les paysages sont magnifiques et c est du jamais vu pour nous.
    Profitez bien et bon courage pour les prochaines étapes .
    Un lundi assez gris a Lyon mais il fait un peu moins chaud et c’est bien comme ça..samedi soir à 18h, il faisait 40 degrés sur la terrasse…
    Sandrine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s